Quand l’école dessine la “ferme-université”

ActualitésCommentaires fermés sur Quand l’école dessine la “ferme-université”

Les expériences d’agroécologie se sont multipliées ces dernières années. La réussite de ces initiatives, menées dans une myriade de micro-fermes, suscite une mutation profonde. Elle montre qu’aller au-delà de la simple suppression des pesticides et herbicides pour adopter les méthodes de l’agroécologie (agroforesterie, biodynamie, permaculture etc…) stimule une formidable spirale positive : restauration de la biodiversité et de la fertilité des sols, rendements accrus, création d’emplois, transformation des paysages, rapprochement citoyens-paysans, économie locale circulaire etc… Ces fermes extraordinaires ne permettent pas encore de nourrir la population notamment du fait de leur taille (souvent moins de 5 hectares). Dans le sillage de ces réalisations, la ferme-université Domaine du Possible située à Volpelière, aux côtés de l’école, a pour vocation de favoriser un changement d’échelle : il s’agit d’expérimenter sur cette grande surface de terre (136 hectares), comment de plus grandes fermes peuvent, elles aussi, réussir une telle conversion à l’agroécologie.
Le projet a démarré cette année avec notamment des activités agricoles (maraîchage, élevage, agroforesterie…), la tenue de conférences et d’un comité scientifique. En octobre prochain auront aussi lieu les premières formations. A ce stade l’université avait donc besoin d’une brochure pour présenter ses activités. Nous avons décidé de réaliser une carte type IGN afin de montrer les différents ateliers agricoles, leurs interactions et les activités de formation etc… Alicia Vaïsse, professeur d’arts plastiques, a proposé que les jeunes réalisent le dessin de la carte et a impliqué les élèves de la 5ème à la 1ère, ainsi que des primaires qui ont nourri le plan avec leurs recherches en atelier nature.
Les élèves sont d’abord partis en reportage photo pour récolter des inspirations et ont aussi beaucoup dessiné en plein air pour se familiariser avec le paysage, assistés de Mr Langlais et de Mme Jacob qui leur ont présenté les différentes essences du lieu et les différentes natures de sols ( Crau,Camargue…). Ils ont aussi profité de la vue élevée par la terrasse de l’école pour se faire une idée de l’ensemble du territoire et faire des croquis. Puis les premières et quelques secondes ont d’abord fait des recherches autour de chaque activité agricole afin d’ensuite tout « poser » sur le papier (ébauches et plan final). Les plus jeunes ont aidé épisodiquement selon leurs affinités avec les arts plastiques, pour ajouter des figures humaines et animales, parfois donner leur avis et suggérer des modifications de perspective etc. Sept semaines de travail ont été nécessaires à raison de 3 heures par semaine. Pendant ce processus les élèves ont notamment rencontré Jean Paul Capitani (président de l’association Université Domaine du Possible) et Emmanuel Lafaye (éleveur de brebis et coordinateur terrain). Une occasion formidable de mieux découvrir ce projet agricole ! Une graphiste d’Actes Sud a également aidé à composer l’ensemble du tracé du plan au crayon papier pour que les élèves reviennent ensuite intégrer les dessins préparatoires validés par le groupe en les mettant à l’échelle avec la photocopieuse puis en les reportant soit grâce à une table lumineuse soit en recopiant à main libre. Enfin un long travail de repassage au stylo et d’habillage du plan avec la végétation a permis d’aboutir le dessin. Un graphiste va bientôt prendre le relais pour intégrer les textes et donner toute sa cohérence à cette magnifique carte. Un immense merci à tous ceux qui se sont impliqués !

© 2016 École domaine du possible Tous droits réservés. WordPress theme by Dameer DJ.